Newsletter #8 – 18 Février 2017

Bonjour à tous, 

Ces quatre derniers jours ont été intenses pour les LuMen. Partis de Longjumeau mardi matin, ils ont fait la route jusqu’au Pays Basque pour rejoindre le village départ du 4L Trophy à Biarritz.

Rendez-vous était donné à midi mercredi pour effectuer les vérifications techniques, administratives, et médicales. Thomas, Damien et la 4L ont passé les étapes sans encombre et ont pu coller les stickers de l’organisation 4L Trophy sur les portières avant : leur numéro de participant (le numéro 0008) et les sponsors de l’organisation. Caroline, Thomas et Damien ont ensuite pu remettre à la Croix Rouge française les denrées alimentaires données par le collège Boris Vian de Marck-en-Calaisis et les dons financiers des employés de Molex Bièvres à l’association Enfants du Désert qui serviront à construire des salles de classe.

L’ambiance du village départ est incroyable. Imaginez des rangées de 4L à perte de vue, toutes décorées de façon différentes, avec chacune leur signe distinctif et donnant de la voix au gré des événements avec des klaxons tonitruants ! Un joyeux rendez-vous de couleurs, de musique et de rencontres, qui attire les badauds de tous âges, touristes, familles des trophystes et biarrots curieux. 

Avant-hier midi, jeudi 16 février, fin du village départ. Nous avons profité d’un peu de temps pour écrire sur le capot  au feutre les noms de tous ceux qui nous ont soutenu via le financement participatif, car vous méritez aussi de partir avec nous à l’aventure! 

Puis sont parties les 1453 4L enregistrées au départ vers 13H. Tous les équipages avaient pour objectif d’atteindre Algésiras avant aujourd’hui, samedi, 10H pour prendre le bateau qui leur permettra de traverser le détroit de Gibraltar et d’arriver enfin au Maroc. Les LuMen sont bien partis puisqu’ils sont arrivés avant-hier soir à Plasencia, à 22H. Cette ville est à 644km de Biarritz. La 4L a bien roulé malgré quelques problèmes d’allumage (elle cale des fois de façon un peu mystérieuse). Elle était suffisamment en forme pour doubler un bon nombre de 4L et à la fin, ils n’en croisaient plus beaucoup et en ont déduit avoir pris un peu d’avance. 

 Par contre, les deux compères étaient bien embêtés car pendant le trajet sur l’autoroute, un gros caillou a été projeté sur leur pare-brise : résultat, un impact de la taille d’une pièce de 2 euros sur le côté conducteur…quelques bris de verre au moment de l’impact mais heureusement, aucune égratignure pour nos pilotes.  Le pare-brise a tenu jusqu’à ce qu’ils rejoignent leur hôtel à Plasencia, mais l’organisation du 4L Trophy leur a conseillé de le changer sur place avant de prendre la route pour Algésiras car de nombreux équipages sont dans le même cas: leur pare-brise n’a pas beaucoup apprécié l’état de certaines routes espagnoles…Les voici-donc dès hier matin à essayer de trouver un garage qui pourrait changer le pare-brise de leur 4L à Plasencia. Pour corser le tout, aucun des deux ne parle espagnol ! et les espagnols qu’ils rencontrent ne parlent qu’espagnol. En somme: l’Aventure. 

Ils ont pris les choses avec humour, savent maintenant parfaitement dire « changer un pare-brise » avec l’accent,  et ont trouvé un garage qui pouvait le changer hier à 16h30. Un peu tard car il leur restait 517km à faire avant le rendez vous obligatoire ce matin 10h pour le bateau… mais nos amis n’avaient pas tellement le choix ! l’impact est quand même conséquent… ils ont profité de l’après-midi pour se reposer un peu et faire du tourisme dans la ville. Ils ont dû rouler de nuit en partant à 18h30 (1H30 pour changer le pare-brise car il s’agit apparemment de découper la forme du pare-brise de la 4L – qui est tout à fait plat et non bombé comme sur les voitures actuelles- dans une plaque de verre pour pare-brise). Arrivés à Algésiras vers 1H30, ils ont planté leur tente dans le terrain de camping prévu pour les trophystes, ont changé le moteur de leur ventilateur qui faisait des siennes avec les mécanos du rallye (motivés et sympa les mécanos) et ne sont pas endormis avant 3H00 sont endormis pour une courte mais bonne nuit de sommeil avant le départ pour le Maroc en bateau à 15H00 aujoud’hui ! 

Nos deux compères dorment donc ce soir à l’université de Rabbat qui accueille les trophystes pour la nuit. Demain matin, ils prendront la route dans la région de Boulajoul pour rejoindre le désert. Nous vous conseillons vivement de regarder régulièrement le site de la course, http://edition2017.4ltrophy.com/#etapes qui retrace très bien les aventures de nos aventuriers avec des photos et des vidéos ! Ils arriveront véritablement dans le désert marocain demain soir !

A suivre !

Ci-dessous un diaporama des photos du village départ et de l’Espagne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités